« Vive la création d’entreprise »

 

« Vive la création d’entreprise »

Cette thématique de formation, est destinée à tous ceux qui portent un projet de création d’entreprise, ou qui sont « à la croisée des chemins », et s’interrogent quant à l’opportunité de franchir le « grand pas ».

Au-delà de ce public « naturel », de par la transversalité et la diversité des thèmes abordés, cette formation concerne tous ceux qui finalement souhaitent s’initier aux arcanes du fonctionnement d’une entreprise.

En effet, autour de l’entreprise, se concentrent les questions, les options, les choix suivants :

-identification précise de son offre, déclinaison de cette dernière en produits, lignes, gammes de produits, services associés…
-la demande sera-t-elle au rendez- vous ? viendra t’elle rencontrer l’offre proposée ? Tout l’enjeu est là…

Il est par conséquent vital de conduire une étude de marché structurée, analysant à l’aide d’outils statistiques, d’une dose de bon sens, de regards experts, les facteurs clefs de réussite et/ou de blocage.

Une stratégie commerciale se bâtit ainsi.

Elle est le fruit de l’identification d’un besoin bien défini, satisfaisant une clientèle clairement identifiée, à laquelle on s’adresse via des moyens de communication ciblés.

Le cadre juridique et réglementaire dans lequel la structure va évoluer doit être clairement identifié.

Une fois arrêtée la stratégie commerciale, encore faut t’il quantifier les objectifs, et définir la forme juridique de la société choisie avec les incidences fiscales induites, afin d’élaborer un « plan d’affaire » ou « business plan ».

Ce dernier est la traduction d’objectifs et le chiffrage des objectifs commerciaux (Chiffre d’affaires, niveau de marge brute…), ainsi que de l’ensemble des charges (variables et fixes) et des investissements prévus pour « faire tourner la structure »

Ce « business plan » intégrant sur 3 ans, en règle générale, le chiffrage de la rentabilité espérée, via un compte de résultat/bilan/plan de trésorerie prévisionnels, est un outil de pilotage essentiel et indispensable notamment à la levée de fonds.

Il existe bien sur, des limites à l’étude de marché, elle ne peut se prémunir d’aléas, mais au moins elle s’en protège au maximum.

« Comprendre la création d’entreprise », c’est selon mon vécu:

-acquérir une méthode de résolution des obstacles.
-acquérir un minimum de connaissance de règles comptables et de bonne gestion au quotidien, afin de ne pas déléguer aveuglément.
-apprendre à rester « en mode veille » même si tout va bien, un marché peut parfois se retourner vite, et il faut suivre ses clients.

Mon expérience personnelle concernant les principales causes de cessation d’activité pour les TPE/ petites PME sont :

-connaissance insuffisante de son marché et donc de la façon « d’atteindre » au mieux sa clientèle.
-absence de vision de l’activité à plus de six mois, et constat post annuel des difficultés.
-confusion chiffre d’affaire/Marge/rentabilité.
-investissements et dépenses parfois hasardeux au regard de la situation, avec un ratio d’endettement intenable.
-choix de la forme juridique et des modalités d’association mal « ficelé » dès le départ.

La conclusion est que :le manque de suivi de l’activité au quotidien, certes chronophage, demeure néanmoins indispensable afin d’anticiper et de s’adapter.

Le constat positif, quant à une majorité de créateurs, est qu’ils sont enthousiastes, réceptifs et conscients des écueils, avec une approche de gestion de type « bon père de famille », il suffit donc de les guider et de leur transmettre de la méthode, de la technique, et un œil critique à chaque phase de leur projet.

Ainsi, participer à une formation de type « comprendre la création d’entreprise », permet de clarifier son projet, de se fixer des priorités en fixant un cadre d’analyse , de planifier ses actions, afin de rester confiant et serein !